Recette double plaisir : chocolate & cheesecake brownie

Le principe est simple; vous avez envie d’un gâteau au chocolat mais vous mourez d’envie de manger un cheescake. Dur de choisir entre l’un ou l’autre ? On vous a trouvé la solution : le chocolate & cheesecake brownie. Le rêve de retrouver les notes d’un brownie chocolaté avec celles d’un cheescake « franchouillardisé ». Vous l’aimez, on le sait alors on se fait un plaisir de vous en partager la recette. 

Ingrédients pour 8 personnes :

170gr de beurre
170gr de sucre roux
170gr de chocolat noir 64%
25 gr de noix cerneaux
4 oeufs
110 gr de farine
1 sachet de levure
25 gr de cacao
145 gr d philadelphia
40 gr de sucre blanc
1 sachet de sucre vanillé

Pâte à Brownie 
1) Faites fondre le beurre et le chocolat noir dans un saladier.
2) Plongez un pinceau dans le beurre fondu et badigeonnez votre moule à charnière (sinon, un moule rond en silicone bien souple, ou encore un moule à manqué carré ou rectangulaire rigide peut faire l’affaire). Préchauffez le four thermostat 6 (180°).
3) Ajoutez le sucre roux avant les 3 oeufs battus en omelette.
3) Ajoutez la farine, le sachet de levure et le cacao et mélanger avec une cuillère en bois.
4) Casser les noix en petits morceaux et les ajouter en mélangeant bien à la cuillère.
5) Verser la pâte à brownie dans le moule.

Pâte à cheescake
1) Dans un plat, ajoutez le philadelphia, le sachet de sucre vanillé et mélangez au fouet.
2) Ajoutez 1 oeuf battu en omelette avant d’ajouter le sucre blanc.
3) Versez la pâte à cheesecake par dessus la pâte à brownie de manière à obtenir un effet marbré.
4) Enfournez pendant 50 min environ en vérifiant régulièrement la cuisson.
5) Démoulez et laissez refroidir sur une grille avant de déguster !

Mais pourquoi notre vinaigrette est-elle figée ?

Nous livrons nos plats froids pour vous permettre de chauffer votre plat à votre aise et à votre heure. Pour respecter la liaison froide, les sacs et caissons de nos livreurs sont équipés de plaque eutectique, des plaques de froid quoi. Alors, à la reception de nos salades printanières, nous recevons souvent des messages d’étonnement à propos de nos petites sauces faites maison qui ont l’air d’avoir pris un coup de froid.
Pourtant, toutes les huiles vierges figent à plus ou moins basse température. L’huile qui réagit au froid peut devenir complètement ou partiellement solide et blanchâtre, cela n’affecte en rien ses qualités nutritives et gustatives.

Pourquoi les vinaigrettes que vous achetez au supermarché et conservez au réfrigérateur ne figent pas ? Lisez l’étiquette 😉 Benzoate de sodium, sorbate de potassium comme agents de conservation, acide citrique et acide phosphorique comme ajusteurs de pH, gomme xanthane et gomme de guar comme agents texturants et épaississants.
Bref, des trucs pas super cools mais qui permettent à votre vinaigrette de ne jamais figer.

Nous, on a choisi notre camp, ce sera sans benzoate, sorbate et acide mais avec quelques exercices de réchauffage. Nous avons fait un petit making of des astuces réchauffage vinaigrette de quelques membres de la FoodChéribambelle.

Recette du crumble exquis poire vanille

Direction la cuisine de grand-mère pour la recette de notre crumble exquis qui fera fondre vos invités… ou vous même si vous n’avez besoin de personne pour cuisiner et vous régaler ( et on espère! ;))

recette-crumble-poire-vanille

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 80gr de sucre roux
  • 40gr de beurre
  • 80gr de farine
  • 760gr de poires conférences
  • 1/4 de gousse de vanille

Pâte à crumble :

  • Sortir le beurre et le laisser ramollir à température ambiante.
  • Dans un saladier, mélanger la farine au sucre, puis au beurre. Malaxer le tout avec les doigts pour obtenir une pâte sableuse.
  • Étaler cette pâte sur une plaque graissée avec papier sulfurisé, et cuire à 165°C pendant 9 min environ. La pâte doit être cuite et bien dorée.
  • Remuer à la fourchette pour obtenir des petits morceaux.

Poires sautées :

  • Évider les poires de leur centre.
  • Les couper en brunoise (en terme de cuisine, il s’agit de couper en tout petits carrés ;))
  • Faire fondre le beurre, y ajouter une cuillère à café de sucre roux et gratter les gousses de vanille.
  • Ajouter les poires et les faire revenir pour qu’elles soient bien fondantes et caramélisées (astuces : y déposer l’écorce de vanille pour donner plus de goût).
  • Laisser refroidir.
  • Beurrer un moule rectangle.
  • Étaler la mixture des poires sautées caramélisées.
  • Déposer la pâte à crumble sur le dessus.

Astuce : on vous propose de le réchauffer 10min au four à 120° et de le servir avec une boule de glace vanille. Mamamia, quel délice, il ne vous reste plus qu’à déguster !

 

Apprenez à couper une mangue comme un pro !

À chaque fois que vous essayez de couper une mangue, vous vous retrouvez à en faire une bouillie et en prime vous avez les mains collantes ? Pour éviter la catastrophe, apprenez à couper une mangue comme un pro avec les astuces que Morgan nous a dévoilées !


Commencez par sélectionner une mangue bien mûre. Elle doit être un peu tendre au toucher, mais attention elle ne doit pas être molle ! Elle doit avoir une belle couleur verte, avec une légère couleur rosée sur le bas.

Astuce 1. La mangue qui se prenait pour une orange :

1. Couchez la mangue sur votre planche et coupez-en les deux extrémités (ça évitera qu’elle vous glisse des mains pour l’étape suivante).
2. Placez la mangue de façon verticale sur votre planche et à l’aide de votre couteau épluchez la en essayant de ne pas trop enlever de chair.
3. Coupez des tranches de 0.5 cm en faisant attention au noyau.
4. Pour faire de jolis dés bien carrés, coupez les bords de vos tranches de mangue de façon à obtenir des rectangles.
5. Coupez de fines lamelles de 0.5 cm dans la longueur puis refaites la même chose dans la largeur.

Le tour est joué !

Astuce 2. La mangue qui se prenait pour une fleur :

1. Retirez le pédoncule et posez la mangue de façon verticale (vous allez la couper de haut en bas) sur votre planche à découper.
2. Placez votre couteau en haut de la mangue, à environ 2 mm du centre et faites glisser la lame le long du noyau.
3. Prenez la moitié que vous venez de couper (un peu de vocabulaire de cuisine ? ça s’appelle une joue) et avec votre couteau faites un joli quadrillage sur la chair.
4. Retournez la joue pour faire ressortir les carrés que vous venez de créer.

La voilà la jolie fleur de mangue qui s’ouvre en même temps que l’arrivée du soleil ! Vous êtes prêt à déguster votre mangue riche en carotènes, pro-vitamines A et C 🙂

Couper un oignon sans pleurer, c’est possible !

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous pleurez comme une Madeleine à chaque fois que vous devez éplucher et couper un oignon ?

Au lieu de pester contre l’oignon qui ne fait que « se défendre », mettez en pratique les petits conseils que nos cuisiniers nous ont dévoilés !

C’est parti !

1. Munissez-vous d’un petit bocal rempli d’eau, d’un torchon et d’un couteau sans dent, bien aiguisé.

2. Trempez votre torchon dans le petit bocal plein d’eau et posez-le tout autour de votre surface de travail. Au lieu que l’enzyme dégagée par l’oignon vous pique les yeux, elle sera absorbée par votre torchon humidifié !

3. Pour dupliquer l’effet, épluchez votre oignon et plongez-le dans un petit bocal rempli d’eau pendant quelques secondes. Faites attention, lorsque vous le sortirez de l’eau pour le couper, ça risque de glisser !

4. Finalement, nous vous dévoilons LA méthode qui marche à coup sûr…faites les couper par quelqu’un d’autre 😉

Et vous, avez-vous d’autres astuces à partager pour éviter de pleurer ?