Journée sans viande : 5 bonnes raisons de limiter sa consommation

Limiter sa consommation de viande ? Chez FoodChéri, on dit oui. D’ailleurs, une grande partie des plats proposés à la carte est végétarienne ou vegan. A l’occasion de la journée sans viande, on vous explique pourquoi manger moins de viande (voire pas de viande du tout) est un choix vertueux.

Soigner sa santé

La surconsommation de viande peut avoir un impact néfaste sur la santé et entraîner l’apparition de certaines maladies (notamment de multiples cancers ou bien encore l’obésité) ou simplement les aggraver.

Réduire son empreinte carbone

L’élevage intensif a un impact sur l’environnement car il est particulièrement gourmand en énergie (transport, électricité, eau). Selon un rapport de la FAO, en 2013, l’élevage a été responsable de 15% des émissions annuelles de gaz à effet de serre dans le monde. On a vu plus écolo.

Consommer mieux

Il ne s’agit pas forcément de manger moins de viande mais surtout de manger mieux ! Pour cela, vous pouvez choisir de privilégier les viandes issues de l’agriculture biologique, labellisées Bleu Blanc Coeur ou celles Label Rouge. Plus simplement, posez des questions à votre boucher sur la provenance de ses produits ! C’est toujours mieux de savoir ce qu’on a dans l’assiette.

Préserver les ressources

Deux tiers des surfaces agricoles dans le monde sont dédiées à l’élevage ou à la production d’aliments pour le bétail (source : FAO 2006). Réduire la production de viande permettrait donc de nourrir plus de personnes dans la monde et de lutter contre la malnutrition. Une théorie intéressante, expliquée plus en détails ici.

Des recettes à base de protéines végétales

La viande n’est pas la seule source de protéines. Elle peut être remplacée par d’autres sources de protéines animales telles que les oeufs, le poissons et les produits laitiers mais il existe surtout de nombreuses alternatives végétales comme les lentilles, le quinoa, les fèves,… Pour en savoir plus, rendez-vous sur cet article : Les alternatives végétales à la viande.

Mr. Beans Salad : une petite salade hyper-protéiné

Aujourd’hui sur FoodChéri, pour la journée sans viande, régalez vous avec notre houmous de lentilles, notre yummy bowl ou notre gratin de penne bio aux champignons, épinards bio & poireaux.

Pour plus d’informations sur une alimentation sans viande : https://www.viande.info/. On vous conseille également le documentaire Cowspiracy.

Les alternatives végétales à la viande

50% des Français déclarent vouloir augmenter leur consommation de produits végétaux*. Que vous soyez végétarien, vegan ou simplement à la recherche d’alternatives végétales et équilibrées pour réduire votre consommation de viande, il existe de nombreuses variantes qui vous permettront de faire le plein de protéines… En voilà six.

Le tofu

C’est généralement le produit auquel on pense en premier lorsque l’on parle d’alternative à la viande. Originaire de Chine, le tofu est fabriqué à partir de jus de soja caillé. Il peut se présenter sous plusieurs formes avec différents parfums et textures. Facile à digérer, le tofu est également une bonne source de fer, de vitamine B et de calcium.

Souvent accusé d’être peu goûtu, le tofu a la particularité d’absorber rapidement les saveurs des aliments avec lesquels il est préparé : vinaigrette, sauce, marinade,… de nombreuses options sont possibles.

Teneur en protéines : environ 10g de protéines pour 100g

Comme un bobun aux légumes racines & tofu laqué

Le seitan

Malgré un aspect visuel proche de celui du pain, le seitan a une texture rappelant une viande fondante. Très riche en protéines, le seitan contient les 9 acides aminés essentiels au corps humain. Il est également un allié minceur car il est sans matières grasses et sans cholestérol. Toutefois, cet aliment à base de protéines de blé ne convient pas aux personnes qui ont une alimentation sans gluten.

Pour la petite histoire, seitan est un mot japonais signifiant “à base de protéines”. Il vient des mots sei, signifiant “être, devenir, à base de”, et tan (tanpaku) qui signifie “protéines” : d’une logique imparable.

Teneur en protéines : environ 19g de protéines pour 100g

Les légumineuses

Les légumineuses, aussi appelées légumes secs, se découpent généralement en 4 grandes catégories : les lentilles, les haricots secs, les fèves et enfin les pois secs. Ces petites graines comestibles sont des produits particulièrement riches en protéines mais ils sont également source de fibres, magnésium, potassium et fer… Que des bonnes choses, en fait.

Teneur en protéines : entre 20 et 30g de protéines pour 100g (en poids à cru)

On a également adoré cette petite vidéo de la FNLS sur les Supers Légumes Secs (nos nouveaux supers héros) qui résume parfaitement tous leurs bienfaits.

Les céréales

Freekeh, épeautre, sarrasin, boulgour, blé… Tous ces céréales possèdent une bonne quantité de protéines végétales pouvant remplacer celles apportées par la viande ou le poisson. Toutefois, il faut être vigilant car certaines sont particulièrement riches en gluten.

Le riz et surtout le quinoa (qui ne rentrent pas réellement dans cette catégorie des céréales) font, eux aussi, parties des produits d’origine végétale fortement recommandés pour les apports quotidien en protéines.

La bonne idée ? Combiner les céréales avec des légumineuses pour une alimentation végétarienne équilibrée qui vous apportera tous les acides aminés essentiels au corps.

Teneur en protéines : entre 8 et 13g de protéines pour 100g (avant cuisson)

Les oléagineux

On n’y pense pas toujours mais ces petites gourmandises que l’on adore picorer, à l’apéro notamment, peuvent aussi représenter une bonne alternative végétale à la viande. Noix, noisettes, amandes, pistaches, cacahuètes sont en effet très riches en protéines mais également en calories donc à consommer avec modération si vous tenez à votre ligne !

Teneur en protéines : entre 10 et 25g de protéines pour 100g (l’amande arrive en pole position)

Sac de Granonuts : granola amande, noisette et noix de macadamia

Les micro-algues

On termine avec un produit qui commence doucement à pointer le bout de son nez parmi les alternatives végétales à forte teneur en protéines. La spiruline et la chlorelle, micro-algues les plus connues, se consomment habituellement sous la forme de compléments alimentaires mais on peut également les retrouver sous forme de galettes, de barres énergétiques ou de boissons antioxydantes. En plus de tous les bienfaits sur l’organisme, elles ont un faible impact environnemental. Les micro-algues seraient-elles l’alimentation du futur ? On y croit.

Taux : environ 60% de protéines pour 100g

Avec ces 6 alternatives végétales, de nombreuses possibilités s’offrent à vous ! Sur FoodChéri, vous retrouverez régulièrement ces sources de protéines végétales dans des plats tels que le curry de légumes, dahl de lentilles corail bio et riz basmati coco, les tagliatelles de riz, edamame et sauce thaï ou bien encore les patates douces fondantes aux épinards bio et au tofu laqué. Autant de preuves que non, la viande n’est pas indispensable !

*Selon un étude mené par IFOP/Lesieur en 2017

Deviens Coursier FoodChéri !

Livre nos délicieux plats frais

Découvre FoodChéri et le menu du jour !

Pourquoi devenir coursier ?

Chez FoodChéri, nous sommes convaincus que c’est facile de bien manger ! Il suffit de producteurs locaux, de cuisiniers passionnés et de coursiers chevronnés. Tous réunis pour livrer à domicile ou au bureau des plats frais, en moins de 30 min, aux quatre coins de Paris et alentours. En tant que coursier, tu seras le dernier visage de FoodChéri à souhaiter un bon appétit à nos clients. Plutôt cool pour un job, n’est-ce-pas ?
HORAIRES FLEXIBLES !
Tu es indépendant. Travaille quand tu le souhaites et fixe toi-même tes disponibilités.
NOS LOCAUX
Pour plus de flexibilité choisis 1 ou plusieurs locaux ! Nous couvrons Paris et sa proche banlieue au départ de nos 10 locaux.
BESOIN D'AIDE ?
Nous sommes là pour répondre à toutes vos questions. Nos bureaux vous sont ouverts !

Nos avantages

Tu as accès à des primes qui évoluent par pallier en fonction du nombre commandes livrées :
+ de tournées réalisées
+ de primes !

Ce dont tu as besoin pour commencer à rouler pour FoodChéri :

- Ton propre vélo ou scooter pour livrer nos délicieux plats,
- Un smartphone pour te laisser guider,
- Avoir au moins 18 ans,
- Avoir obtenu ton statut d’auto-entrepreneur.

Ils sont fiers d'être coursiers chez FoodChéri !

“Depuis que je suis coursier chez FoodChéri, j’arrive enfin à me garder du temps pour travailler sur des projets persos.”
- Max, 31 ans, photographe
“Etre coursier me permet de gagner un peu d’argent de poche, quand je le souhaites. Pratique entre deux exams !"
- Lucas, 22 ans, étudiant en droit
“Coursier est le seul métier qui me permette de faire du sport au grand air !"
- Medhi, 25 ans, coursier à temps plein

Sodexo prend une participation majoritaire dans FoodChéri – Paris, January 11, 2018

janvfood

Sodexo, world leader in Quality of Life services, today announced it has taken a majority stake in French start-up FoodChéri, a Food-Tech pioneer. This move is in line with Sodexo’s strategy to continually adapt its offers to meet emerging consumer trends and reinvent the customer experience.

Sodexo’s investment enables FoodChéri to consolidate its strategic positioning as a « virtual restaurant” with a focus on serving businesses, and to expand nationally in France.

FoodChéri will continue to be managed by its co-founders. Founded in 2015, FoodChéri now has 70 staff and delivers over 12,000 fresh meals prepared by professional chefs every week, in the Paris metropolitan area. With a healthy, balanced and diversified offer, FoodChéri targets both individuals and companies, over 200 of which now look to the start-up to provide meals for their employees. Key differentiating factors for FoodChéri are:

▪ In-house cooking, while many competitors subcontract food preparation; in 2018 FoodChéri will invest in a new 2,000 m2 kitchen;

▪ An offer focused on fresh, healthy food; half the menu is vegetarian, and all ingredients are sustainable including Label Rouge meat and organic vegetables sourced from local suppliers. Sodexo believes the consumer experience of the future will be underpinned by flexibility, nomadism, simplicity and hyper-responsiveness. The partnership with FoodChéri will help Sodexo adapt to today’s changing work environment, which is increasingly less dependent on where employees are physically located. Patrick Asdaghi, FoodChéri co-founder and CEO, said: « At FoodChéri we strive every day to develop the future of food delivery.

Our commitments to cooking in-house and a streamlined supply chain have made us very agile. We don’t believe people should have to choose between quality, convenience and price and we created our offer to reflect this. Sodexo will help us expand our reach and we’re very proud of their confidence in us ». Belen Moscoso del Prado, Sodexo Chief Digital and Innovation Officer, said: « At Sodexo, we aim to provide an ever more tailored offering to consumers in keeping with their growing demand for meals that are both healthy and environmentally friendly.

We believe investing in FoodChéri is a perfect fit with our mission to reshape and enhance the customer experience ».

About FoodChéri 

FoodChéri is a virtual restaurant currently striving to simplify, diversify, and improve the daily meals of Parisians and those of all French people in the future. Every day, the firm offers a selection of fresh fine food dishes prepared by professional and passionate chefs and delivered to individuals and businesses, based on just three clicks to order. FoodChéri, as a French FoodTech pioneer and leader, employs 70 people and currently delivers throughout Paris and its suburbs.

The firm is committed to transparency, quality and environmental principles – a first in the industry. In January 2018, FoodChéri joined Sodexo. Goal: roll out its offering throughout France.

About Sodexo

Founded in 1966 by Pierre Bellon, Sodexo is the global leader in services that improve Quality of Life, an essential factor in individual and organizational performance. Operating in 80 countries, Sodexo serves 100 million consumers each day through its unique combination of On-site Services, Benefits and Rewards Services and Personal and Home Services. Through its more than 100 services, Sodexo provides clients an integrated offering developed over 50 years of experience: from food services, reception, safety, maintenance and cleaning, to facilities and equipment management; from Meal Pass, Gift Pass and Mobility Pass benefits for employees to in-home assistance, child care centers and concierge services. Sodexo’s success and performance are founded on its independence, its sustainable business and financial model and its ability to continuously develop and to engage the commitment of its 427,000 employees throughout the world. Sodexo is a member of the CAC 40 and DJSI Indices.

Key figures (as of August 31, 2017)

20.7 billion euro in consolidated revenues

427,000 employees

19 th largest employer worldwide

80 countries

100 million consumers served daily

17 billion euro market capitalization (as of January 10, 2018)

Sodexo contacts

Media Investors Laura SCHALK Tel.: +33 1 57 75 85 69

laura.schalk@sodexo.com

Virginia JEANSON Tel.: +33 1 57 75 80 56 Virginia.jeanson@sodexo.com12

FoodChéri contact Media:

Agence LEON

Gaëlle LEGRIS Tel. : +33 1 42 72 19 26 / +33 6 26 14 14 90 gaelle@agence-leon.fr

Les crozets aux champignons de Prêt à Pousser x FoodChéri

recette prêt à pousser

Nos deux équipes vous dévoilent leur recette pour 4 personnes ???????? « Régalade » assurée !
Pour commencer, il vous faut :
  • 400g de crozets au sarrasin
  • 20g de beurre demi-sel
  • 160g d’échalotes
  • 6cl de vin blanc demi-sec
  • 30cl de crème liquide fleurette
  • 4 queues de shitakés
  • 40g de champignons de Paris
  • 30g de pleurotes
  • 8cl d’huile de tournesol
  • 10g d’échalote
  • une pincée de sel, de poivre et de piment d’Espelette
  • quelques feuilles de menthe
  • 80g de Pecorino
C’est parti !
– Commencer par cuire les crozets dans l’eau bouillante salée
– Pendant la cuisson, préparer THE super sauce : ciseler les échalotes et les faire suer (mais pas trop, soyons sympas) dans un mélange d’huile de tournesol et de beurre.
Saler, poivrer, mouiller au vin blanc et réduire presque à sec.
Mouiller avec la crème et réduire légèrement (10%). Mélanger.
Sauter les pleurotes, les champignons de Paris et les queues de shitakés séparément à l’ail et l’échalote.
Ajouter les champignons à la sauce.
– Verser la sauce sur les crozets égouttés.
– Ajouter les copeaux et Pecorino et les feuilles de menthe ciselées.
Résultat : un bon plat d’automne pour se régaler et se réchauffer !
Bon appétit ! ????????????