C’est la ré-galette !

Les fêtes de fin d’année sont terminées, mais la FoodChéribambelle, qui est très gourmande, a décidé de poursuivre les festivités en célébrant l’Epiphanie. Mais savez-vous pourquoi la galette se retrouve au milieu de la table tous les ans ?

galette-entiere-part

QUID DE L’HISTOIRE DE LA GALETTE ?

Nous pensons tous que la galette des rois est apparue pour fêter l’Epiphanie. C’est faux ! La galette a une origine païenne. A Rome, cette fête s’appelait “Les Saturnales”, et durait sept jours pour célébrer le retour des jours plus longs. La galette était ronde et dorée en référence au soleil de Saturne. Vous ne l’avez peut être pas remarqué, mais malgré le froid de janvier, les jours rallongent ; de quoi nous remonter le moral !

Puis, est apparue une tradition très épicurienne, le « Roi boit ». Celui qui trouvait la fève devait payer sa tournée. Autant dire qu’il était plus prudent de manger de la galette avec modération…

Heureusement, depuis, la tradition de « Tirer les rois » que nous connaissons tous est apparue et elle est davantage appropriée pour les enfants. Il n’y a plus qu’à se cacher sous la table, et quand on obtient la fève cachée dans la galette, on devient le roi de la journée.

L’info en plus. Pourquoi une fève ? Il était d’usage de mettre une vraie fève-légume, parce que c’est le premier légume à pousser après le froid. L’objectif FoodChéri de manger de saison est rempli !

LA GALETTE FAIT DÉBAT

C’est une tradition très très frenchie, et chacun a son idée de la vraie galette. Au sein même de la Team FoodChéri, le débat “Galette briochée ou frangipane” a été lancé ! Pour la plupart d’entre nous, c’est la frangipane qui l’emporte, avec sa délicieuse pâte feuilletée. Mais notre Mika ne s’est pas laissé faire, en défendant ses traditions provençales, et la galette briochée à la fleur d’oranger, recouverte de sucre et décorée de fruits confits. On retrouve deux surprises dans cette galette, une vraie fève-légume et un santon, pour rester dans les couleurs locales, appelé le sujet. Celui qui a la fève est le roi, et le sujet doit payer la prochaine, pour faire durer la gourmandise !

foodcheri-galette-illu

Avant de goûter la galette briochée que Mika a promis de nous ramener, la Brigade de FoodChéri a fait son choix, ce sera la galette feuilletée fourrée à la frangipane, célèbre crème pâtissière à la poudre d’amande, créée par Frangipani, saucier florentin. Une chose est sûre,  peu importe la recette,  et quelque soit notre âge, on adore tous y trouver la fève, n’est ce pas ?

 

Ça tombe bien parce que l’Epiphanie chez FoodChéri, c’est tous les jours du 6 au 15 janvier ! 5 fèves vont se cacher chaque jour dans les parts individuelles, avec à la clé une semaine de repas FoodChéri offert, de quoi nous donner une excuse d’en manger souvent. 
foodcheri-galette-concours-newsletter

Et si vous ne voulez pas la jouer en solo et que vous voulez simplement tirer les rois, la galette à partager FoodChéri pour 6 personnes est là pour vous.

Alors qui aura la fève ?

 

Saucez à l’italienne : dites au revoir à la bolo et bonjour au ragù

Aujourd’hui, pour vous réchauffer un peu, envolez-vous pour le soleil de l’Italie avec une nouvelle recette gourmande et colorée de FoodChéri ! Notre Chef Caroline vous a préparé de délicieuses pâtes longues al dente, enrobées d’une sauce tomate à la viande de veau fondante, mijotée longuement, et accompagnée de fenouil rôti. Le tout parsemé de grana padano !

« – Mais, dis donc, Chef Caroline : des pâtes longues, de la sauce tomate et de la viande, tu ne serais pas en train de nous faire un plat de spaghetti bolognaise ?»
« – Que nenni » m’a-t-elle répondu quand je lui ai fait cet affront, avant d’enchaîner sur un petit cours de cuisine italienne bien mérité.
Et oui, Chef Caroline ne plaisante pas avec les sauces italiennes, et elle n’aurait décemment pu nous concocter une sauce qui n’existe nulle part en Italie, et surtout pas à Bologne !

En Italie, on prépare plutôt les fameux ragù, ces sauces à base de viande de bœuf longuement mijotée à feu doux. Nos sauces bolognaises, réalisées en 5 minutes top chrono, ne sont donc qu’une interprétation fantaisiste du ragù alla bolognese, que l’on ne sert d’ailleurs jamais avec des spaghetti mais plutôt avec des tortellini ou en lasagnes.

C’est donc nouvellement instruite que je vous présente les Linguine al ragù de Chef Caroline.
Et comme on est généreux chez FoodChéri, on vous dévoile la recette pour que vous puissiez vous la raconter non seulement avec cette anecdote mais aussi avec votre assiette ! Buon appetito !

1280-linguine-ragu

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 1 oignon jaune
  • 1 branche de celeri
  • 2 gousses d’ail
  • 2 carottes
  • 1 boîte de 400g de tomates pelées de qualité
  • 40 cl de coulis de tomates
  • 1 branche de thym et 1 de romarin
  • 600g d’épaule de veau
  • huile d’olive
  • quelques branches de persil
  • parmesan râpé
  • 300g de linguine

Préparation

Peler et ciseler l’oignon.
Ciseler la branche de céleri sans les feuilles, sauf quelques-unes.
Peler et écraser l’ail. Peler les carottes et les tailler en dés.
Tailler la viande en gros cubes.

Dans une cocotte, saisir les morceaux de viande dans l’huile d’olive sur toutes leurs faces. Débarrasser et réserver.
Dans la même sauteuse, suer l’oignon, le cèleri et la carotte dans 3 cuillères à soupe d’huile d’olive sans coloration.
Ajouter les morceaux de viande, les gousses d’ail, le thym et le romarin, les tomates concassées grossièrement au couteau et le coulis de tomates.
Saler et ajouter une pincée de sucre.
Couvrir avec un peu d’eau si nécessaire. La viande doit être immergée.
Porter à frémissement et cuire à couvert à feu très doux (ou dans un four) 2 bonnes heures voire plus.., jusqu’à totale tendreté. Ajouter un peu d’eau en cours de cuisson si besoin. A la fin de la cuisson, écraser légèrement les morceaux de viande avec une cuillère.

Le tips du Chef :
La préparation de la viande peut être faite la veille. Cette viande réchauffée le lendemain sera encore meilleure…

Cuire les linguine al dente dans un gros volume d’eau bouillante salée.
Les égoutter et les transférer dans la cocotte du ‘al ragu’.

Servir parsemé de persil et accompagné de parmesan râpé.

Bienvenue Morgane, graphiste en stage

Du haut de ses 21 ans, Morgane a tout d’une routarde. Quand elle n’a pas les yeux rivés sur un de ses écrans, elle part en sac à dos découvrir de nouveaux horizons. Quelques mois à Berlin, plusieurs semaines en Asie du Sud-Est Thaïlande, Laos, Cambodge et Vietnam, il n’en fallait pas plus pour que Morgane attrape le virus du voyage. Quand on lui demande ce qu’elle a préféré de son voyage en Asie, elle répond sans hésiter la bouffe. Et quoi comme bouffe ? La salade de papaye. A Paris, elle la dévore au Lao Lane Xang, moins pimentée qu’en Thaïlande mais tout de même pas mal.

Minute Je suis designer :

  • Ton site préféré ? Dribbble, plateforme sociale créative.
  • La police la plus chère à ton coeur ? Ailerons
  • Ta pub préférée ? La pub Evian avec les bébés et réplique coca Pepsi.

giphy

 

Son autre passion ? Les baskets. Elle en totalise 25 paires. Elle a viré ses livres pour les ranger. Sa paire fétiche ? Des Air Max bordeaux et bleu marine.

Nous avons le plaisir d’accueillir Morgane au poste de graphiste en stage jusqu’au 23 décembre.

Hugo cuisto au palais aiguisé

La brigade FoodChéri en charge de vous concocter des bons petits plats s’agrandit !

Du haut de ses 21 ans, Hugo a déjà aiguisé son palais et ses couteaux dans différentes adresses. Après avoir travaillé 3 saisons dans un restaurant sur le port ostréiculteur d’Arès où il a appris tous les secrets du poisson, il a fait ses preuves chez un traiteur girondin haut de gamme servant jusqu’à 1600 couverts par jour ‪#‎mêmepaspeur‬.

Un restaurant d’ambiance savoyard et une brasserie haut de gamme parisienne (Le Taillevent) plus tard, Hugo a craqué pour FoodChéri.

Après avoir goûté notre poulet au cidre, carottes fondantes et tagliatelles (son plat préféré), Hugo, chef de partie, a décidé de rejoindre l’aventure FoodChéri. Ce qui l’a attiré chez nous ? Rejoindre un nouveau concept culinaire et pouvoir toucher à tout, viandes, poissons, desserts !

Bienvenue Hugo !

hugo