True Story d’un dénicheur de trésors

La semaine dernière, nous vous présentions Mathieu, notre dénicheur de produits italiens. Aujourd’hui, il nous dévoile comment est née son épicerie en ligne Ciao Gusto, “sélectionneur des petits producteurs qui ont les pieds sur la terre et les mains dedans”.

Tombé dedans quand il était petit

Depuis tout petit, Mathieu entretient des liens étroits avec l’Italie : il passe ses vingt premières années en Savoie, près de la frontière italienne et choisit d’étudier l’Italien à l’école, pour pouvoir discuter avec sa nourrice originaire des Pouilles. Elle lui cuisinait des plats typiques de là-bas, Mathieu s’est donc délecté de la bonne cuisine italienne dès le plus jeune âge.

“Ma nourrice est un pilier de ma vie : j’ai été amené à passer énormément de temps chez elle lorsque j’étais enfant, c’est comme ma grand-mère. Elle m’a fait découvrir toute la richesse de la cuisine et plus généralement, de la culture italienne du sud : générosité, convivialité, partage. Je la vois encore régulièrement.”

paysage

Quand une passion devient un projet

Mathieu a donc deux passions dans la vie : l’Italie et la gastronomie. Après des études de commerce spécialisées en entrepreneuriat, il vit ses premières expériences professionnelles en Italie dès 2008.

“Pendant mes stages en Italie, je n’ai jamais aussi bien mangé de ma vie. Je me demandais comment j’allais faire pour me régaler quand je serai de retour en France.”

L’idée commence doucement à germer dans la tête de Mathieu. En 2012, il fait une rencontre culinaire surprenante sur le salon Slow Food à Turin.

“J’y ai goûté la crème de noisettes qu’un producteur du Piémont commençait à peine à produire : j’ai senti une opportunité car ma première question a été : on vous trouve déjà en France ? Lorsqu’il m’a répondu non, j’ai acheté 4 pots que j’ai ramenés et c’était le début de mon étude de marché, comme ça, sur une intuition et un coup de cœur.”

vache

Le temps des interrogations

Après la révélation de la crème de noisettes, Mathieu s’interroge sur la façon dont il pourrait lancer sa propre entreprise, une entreprise capable de dénicher et commercialiser en France, le meilleur de l’Italie. Il traverse une longue période de doutes et d’appréhension d’affronter les risques que l’on prend lorsqu’on lance sa boîte.

“Je me suis dit qu’un vrai entrepreneur devait savoir saisir les opportunités, même quand elles arrivent un peu tôt. J’étais décidé mais pas lancé, j’ai remis la décision finale entre les mains de ma femme car je savais que je n’y serai pas arrivé sans elle (et ça s’est confirmé) : elle m’a tout de suite soutenu, heureusement !”

043

Slow food et sourcing, maestro de Ciao Gusto

Mathieu base son activité sur le mouvement Slow Food. Ce mouvement est né en Italie à la fin des années 80 en réaction à l’expansion des fast-foods et à la disparition des traditions et cultures locales. Pour Ciao Gusto, cela se traduit par une mission permanente : valoriser le produit autant que le producteur et son terroir. Aujourd’hui, Mathieu et son équipe ont réussi à dénicher plus de 650 produits auprès de 57 producteurs.

“On fait beaucoup de sourcing dédié pour nos clients, on essaie d’avoir un service sur-mesure, tout en prenant en compte la charge de travail de nos producteurs. C’est ça le Slow Food : le bon, propre et juste.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *