Pourquoi miser sur un approvisionnement local ?

Du local, du local, toujours du local. Aurélia (notre sourceuse en chef, celle qui déniche les meilleurs producteurs au prix le plus juste) et Caroline (notre chef R&D, elle élabore chaque semaine des recettes à tomber) en ont fait leur cheval de bataille. Les champignons de Christophe ou les pommes de terre de Matthieu sont délicieux, cultivés dans le respect de la terre et de façon artisanale, mais surtout : ils sont LOCAUX.

Mais pourquoi ce choix nous importe tant ?

Pour encourager l’économie locale
C’est l’économiste Michael Shuman qui parle d’entreprises “pollinisatrices”. “J’appelle cette nouvelle génération d’entreprises les pollinisatrices du développement économique. Dans la nature, les pollinisateurs comme les abeilles, les papillons ou les chauves-souris transportent le pollen d’une plante à une autre et savent instinctivement que le brassage des pollens nourrit l’ensemble de l’écosystème. Les entreprises pollinisatrices travaillent de la même façon et transportent les meilleures pratiques d’une entreprise locale à une autre, nourrissant ainsi l’ensemble des entreprises locales et créant un écosystème entrepreneurial riche.” On adore cette idée de créer de la valeur au niveau local pour redonner du sens au territoire.

Pour minimiser notre empreinte carbone
On l’indique sur la fiche de nos plats, par souci de transparence et parce qu’on pense que c’est important de connaître l’impact écologique de son assiette. Des matières premières locales, c’est un trajet plus court pour arriver du champ à notre cuisine… Moins de carburant utilisé, donc. Pour nous, c’est une façon simple de faire mieux.

Pour utiliser des produits de saison
Si on voulait mettre à la carte des asperges en hiver (drôle d’idée, on en convient), il faudrait les importer d’un pays où la température hivernale correspond à nos températures printanières… Pas glop. En misant sur le local, on ne travaille que des produits de saison. Reste la problématique des fruits exotiques : mangue, avocat… On y travaille : Aurélia a déniché un producteur de kiwi dans la Drôme. C’est à quelques centaines de kilomètres de Paris : mieux que les importer de Nouvelle-Zélande !

Pour la dimension humaine
Difficile d’aller à la rencontre de nos producteurs lorsque ceux-ci sont au bout du monde. S’ils sont dans un rayon proche de chez nous, on peut les rencontrer régulièrement, développer des liens avec eux, vous montrer les coulisses de leurs travail lors de nos opés “producteurs chéris”. Quand on discute avec nos agriculteurs, on réalise que ce lien est primordial dans un métier souvent difficile, parfois solitaire.

Envie d’en lire plus sur le sujet ?
Un rapport du cabinet Utopies sur l’importance de l’économie locale
Un outil pour mesurer l’empreinte carbone de son assiette
Un article du mouvement Colibris sur l’alimentation locale et de saison

Deviens Coursier FoodChéri !

Livre nos délicieux plats frais

Découvre FoodChéri et le menu du jour !

Pourquoi devenir coursier ?

Chez FoodChéri, nous sommes convaincus que c’est facile de bien manger ! Il suffit de producteurs locaux, de cuisiniers passionnés et de coursiers chevronnés. Tous réunis pour livrer à domicile ou au bureau des plats frais, en moins de 30 min, aux quatre coins de Paris et alentours. En tant que coursier, tu seras le dernier visage de FoodChéri à souhaiter un bon appétit à nos clients. Plutôt cool pour un job, n’est-ce-pas ?
HORAIRES FLEXIBLES !
Tu es indépendant. Travaille quand tu le souhaites et fixe toi-même tes disponibilités.
NOS LOCAUX
Pour plus de flexibilité choisis 1 ou plusieurs locaux ! Nous couvrons Paris et sa proche banlieue au départ de nos 10 locaux.
BESOIN D'AIDE ?
Nous sommes là pour répondre à toutes vos questions. Nos bureaux vous sont ouverts !

Nos avantages

Tu as accès à des primes qui évoluent par pallier en fonction du nombre commandes livrées :
+ de tournées réalisées
+ de primes !

Ce dont tu as besoin pour commencer à rouler pour FoodChéri :

- Ton propre vélo ou scooter pour livrer nos délicieux plats,
- Un smartphone pour te laisser guider,
- Avoir au moins 18 ans,
- Avoir obtenu ton statut d’auto-entrepreneur.

Ils sont fiers d'être coursiers chez FoodChéri !

“Depuis que je suis coursier chez FoodChéri, j’arrive enfin à me garder du temps pour travailler sur des projets persos.”
- Max, 31 ans, photographe
“Etre coursier me permet de gagner un peu d’argent de poche, quand je le souhaites. Pratique entre deux exams !"
- Lucas, 22 ans, étudiant en droit
“Coursier est le seul métier qui me permette de faire du sport au grand air !"
- Medhi, 25 ans, coursier à temps plein

La bonne nouvelle du début d’année.

Chez FoodChéri, on a commencé l’année avec une très bonne nouvelle : cest avec beaucoup de fierté et d’enthousiasme qu’on vous annonce que Sodexo prend une participation majoritaire dans FoodChéri. Pour nous, ça ouvre beaucoup de perspectives, comme la création d’une nouvelle cuisine en Île-de-France et la possibilité de livrer toujours plus de plats de qualité à nos clients, les fidèles d’hier et ceux de demain.

Pour vous, ça ne change rien, puisque nous accorderons toujours autant d’importance à la provenance de nos produits (locaux et de saison, bios ou issus de l’agriculture raisonnée, Label Rouge pour les viandes et pêche durable pour les poissons) et au soin que nous apportons à vos commandes… Si nous livrons pas encore votre coin, la seule évolution possible est une arrivée prochaine dans votre quartier !

Plus que jamais, on souhaite vous faire manger mieux et défendre notre vision, celle d’une cuisine engagée et gourmande, qui traite la planète comme elle mérite : avec respect et humilité.

Patrick, Julia et David

Pour en lire plus sur le sujet :

Sodexo acquires majority stake in French online restaurant FoodChéri – TechCrunch
Sodexo s’offre FoodChéri, une pépite de la foodtech française – Les Echos
FoodTech : Sodexo prend la majorité de FoodChéri – La Tribune
Avec FoodChéri, Sodexo se lance dans la livraison de repas à domicile – Le Figaro
Racheté par Sodexo, FoodChéri peut (enfin) voir plus grand – Maddyness

 

On la préfère bien élevée


visu rs label rouge

Chez FoodChéri, on en est persuadés, la clé d’un bon plat, ce sont des produits de qualité. La magie du chef et la beauté du geste font le reste.
Et autant vous le dire, dans la Brigade, si on vit pour cuisiner, on vit surtout pour manger. Caroline, Aurélia et Juliette, en charge des approvisionnements, ont sillonné les routes françaises et chemins de traverses à la recherche de producteurs passionnés et de produits de qualité.

Elles viennent de remplir la mission la plus compliquée et la plus importante qui leur a été confiée à l’heure des multiples scandales sanitaires liés à la viande : trouver de la viande de qualité et fournie en direct pour garantir une bonne traçabilité.

Nous sommes fiers de vous annoncer que nous avons remporté une victoire, en cuisinant désormais uniquement de la viande Label Rouge. Boeuf, porc, veau, agneau, même combat : toutes nos viandes sont désormais labellisées.

Dans vos plats, de la belle blonde d’Aquitaine, qui pâture 8 mois par an dans les prairies verdoyantes du Sud-Ouest. Elle se nourrit principalement d’herbe fraîche en été et de foin en hiver. Notre porc fermier, lui aussi élevé en plein-air dans le Sud-ouest, est nourri uniquement de matières végétales : céréales et oléagineux, additionnés d’huiles, de graisses végétales ou de minéraux. Cuisiner de la viande uniquement Label Rouge était l’un de nos principaux engagements en 2017. Plus de 60% des produits que nous cuisinons aujourd’hui sont porteurs d’un signe distinctif de qualité (Bio, Label Rouge, AOP, AOC, IGP…). Ce pourcentage augmente chaque jour grâce à un travail minutieux, excitant et passionné de 3 drôles de dames.

Nous vous préparons un indicateur pour suivre avec nous l’avancée de ce gros challenge. En prenant l’engagement de cuisiner des produits de qualité, bios, certifiés, labellisés ou issus de l’agriculture raisonnée, nous souhaitons nous investir un peu plus chaque jour dans le combat du « Mieux Manger », qui concerne bien davantage que nos seuls estomacs.

C’est meilleur quand ça dure !

on sengageC’est la Semaine Européenne du développement durable (SEDD) destinée à sensibiliser à ses enjeux. Nous voulions profiter de cette occasion pour vous dévoiler nos actions en faveur d’un développement durable et nos objectifs à moyen et long termes.

Sur le plan environnemental, nous faisons notre maximum pour réduire notre empreinte carbone et nous luttons quotidiennement contre le gaspillage tout au long de notre chaîne de production. Nous privilégions ainsi les produits locaux.

Notre viande Label Rouge provient du Sud-Ouest, la plupart de nos légumes est cueillie dans un périmètre de 200km autour de Paris, tous nos produits laitiers sont produits dans la Laiterie des Fayes dans le Limousin, nos oeufs ont été pondus au grand (v)air dans la Drôme. Nous choisissons des producteurs soucieux de l’environnement, proposant des produits issus de l’agriculture biologique ou raisonnée en privilégiant les produits porteurs d’un indicateur de qualité (AOP/AOC, Label Rouge, MSC, IGP,etc.).

Lors de la production de nos plats, nous trions nos déchets, notamment les déchets organiques. Ces derniers sont recyclés et distribués sous forme de compost pour revitaliser les jardins partagés de la ville de Montreuil, notamment le jardin Mille Pousses, situé juste à côté de nos cuisines. Prochainement, nos déchets organiques seront aussi ramassés par une entreprise spécialisée en compost et biogaz, qui les transformera et les redistribuera aux agriculteurs de la région, chez qui nous nous approvisionnons.

Nos plats sont emballés dans des barquettes recyclables et l’impression de nos packagings est effectuée par une imprimerie montreuilloise labellisée Imprim’Vert. Nous nous engageons à ne pas jeter de plats. En cas d’invendus en fin de service, nos coursiers sont invités à prendre des plats pour eux et leur famille. Le reste des invendus est commercialisé dès le lendemain sur To Good To Go, une appli dédiée à réduire le gaspillage alimentaire.

La route est longue, mais nous roulons et sommes en bon chemin 😉