“La planète ne s’est jamais portée aussi bien” rassure l’Association Française Pour la Sauvegarde du Déni.

Nos actus. 31 décembre 2020

author:

“La planète ne s’est jamais portée aussi bien” rassure l’Association Française Pour la Sauvegarde du Déni.

Ouf, on l’a échappé belle : la Terre se porte à merveille. C’est en tout cas la thèse rassurante avancée par Hortense de la Medeferie, présidente de l’Association Française Pour la Sauvegarde du Déni, dans son ouvrage Vous mentez, la planète va bien publié aux éditions Les Yeux Grands Fermés.

Un à un, elle fustige les « arguments fallacieux avancés par les scientifiques » et propose de répondre par « les faits, uniquement les faits, issus de la rigueur de mon imagination ». Sur le sujet délicat de la disparition des abeilles, elle se défend : « Oui, il y a des vidéos avec des centaines d’abeilles qui jonchent le sol. Mais là où certains disent “Extinction de masse”, je dis plus justement “Sieste de groupe” ».

Interrogée par notre journaliste au sujet du réchauffement climatique, elle demeure ferme et intransigeante : « Tout ce que je peux dire avec certitude, et toute personne sensée sera d’accord avec moi, c’est que je n’ai pas à vous répondre, Monsieur, car vous n’existez pas ».

Hortense de la Medeferie, qui est également trésorière de l’Association Européenne pour la Défense du Droit à la Mauvaise Foi n’hésite pas à remettre en cause le « sérieux scientifique » et souligne les fondements de sa posture intellectuelle : « Il faut se souvenir d’une chose importante et tous les scientifiques vous le diront, c’est que la science n’est pas une science exacte ».

À la place de ce qu’elle appelle « la triste pensée unique », elle conseille de « prendre de la hauteur » et de « lire des ouvrages sérieux sur l’écologie ». Parmi ses recommandations, un livre qu’elle confesse « avoir annoté à chaque page tant il est dense », sobrement intitulé Miam c’est bon : T’choupi a fini son assiette d’énergies fossiles.

Cet article est imaginaire et rédigé dans un but humoristique. L’utilisation de noms de personnalités ou d’entreprises est ici à but purement satirique.